L’invasion E&C

Il y a bien longtemps, presque dans une autre vie, j’ai écrit un article d’une réplique de marque « Impact Arms ». Elle m’avait été prêtée par Airsoft-Gun, un magasin sis à Grez-Doiceau. Impact Arms est leur marque propre mais, bien sûr, ils ne produisent rien dans le fond de leur garage. C’était une importation en droite ligne d’Extrême-Orient, fabriquée selon leur cahier de charge. Cette réplique était plutôt convaincante, utilisable telle quelle et une bonne base d’upgrade.

Ce joujou était produit par E&C (East Crane), un OEM qui fournit entre autres les M4 « Specna Arms » distribuées par Gunfire. Depuis peu, East Crane a décidé d’envahir le marché sous son nom propre : je n’ai pas pu résister au plaisir de tester à nouveau leur production. Depuis 2015, y a-t-il eu des changements ?

La boîte dans laquelle la bestiole est distribuée est on ne peut plus basique. Un carton brun, une étiquette minimaliste… qu’importe ! Sa seule fonction est de la protéger pendant le transport. Mission accomplie, l’intérieur est en mousse de haute densité, bien plus efficace que le polystyrène expansé habituel. Sans risque de particules blanches se baladant dans le canon ou le bloc hop-up !

La réplique

Mais, t’es mignon, espèce de binoclard scribouillard imbécile ! De quelle réplique nous parles-tu ? Parce que bon… ton intro est longuette !

Calme-toi, jeune bantha ! Nous avons affaire à une réplique de HK416D. Hem… un type d’AR15 ressemblant très fort à une production allemande. Et qui n’a – bien sûr – rien à voir avec une marque dont la licence est détenue par Umarex…

Au premier coup d’œil, la peinture est sympa. Satinée, elle semble solide. Bon, comme tous les enduits, il finira par s’abîmer. Il n’y a aucun marquage RS, mais c’est beau. En main, l’objet semble solide. Pas de jeu, le garde-main ne bouge pas d’un poil. La crosse gigote bien un peu, mais rien de catastrophique. Elle est bien sûr réglable, comme dans tout bon dérivé de M4. La plaque de couche est convexe : j’ai entendu beaucoup de mal sur ce type de crosse… Personnellement, j’apprécie son ergonomie. Au bout de cette dernière se trouve des attaches sangle en plastique faiblard… Je ne leur fais pas confiance du tout. Heureusement, vous pourrez compter sur des œillets en métal bien solides à la base du tube de crosse !

Du côté des organes de visée, on a du classique : le système rotatif propre au manufacturier d’arme allemand. On aime – ou pas. De toute manière, avec l’espace de rail picatiny disponible, vous allez pouvoir placer toutes les optiques, lampes et accessoires que vous souhaitez. Fans de porte-avion suréquipé, vous pourrez vous laisser aller !
Niveau sélecteur de tir, les crans sont correctement marqués, sans plus. Les contrôles ne sont pas ambidextres… pauvres gauchers que nous sommes. Il faudra s’adapter… encore… Les icônes du sélecteur sont les classiques de chez HK… heu, de ce grand fabricant allemand bien connu.

L’interne

Le corps est sympa (et peut donc servir de base à un custom), mais que nous réserve l’intérieur ? La première fonction appréciable est le changement rapide de ressort. Beaucoup de M4 ont des « changements rapides », mail il faut extraire la gearbox du corps. Dans ce cas, il suffit de dévisser le buffer tube. Le guide ressort (avec roulement à billes) est alors sous la main. On le dévisse et hop ! Le ressort est sorti, en 20 secondes max. 20 secondes de plus et tout est remonté. Petit détail à tenir à l’œil : le filet du guide ressort est très sec… Pas un poil de gras (pourtant… c’est la vie !). Si vous tenez à la longévité de ce dernier, mettez-lui un coup de lubrifiant.

Pour le reste, la gearbox est une V2 classique. Les parties en polymère (piston, tête de piston, tête de cylindre, tappet plate) sont dans un plastique bleu qui m’inspire confiance, infiniment plus que les brols de couleur crème qu’on trouve en général dans les répliques peu chères. Une chose de moins à modifier en cas d’upgrade. Malheureusement, le nozzle n’a pas d’oring. Ça aurait été la cerise sur le gâteau !

Les engrenages sont à peine calés, mais ils n’en ont pas vraiment besoin : ils sont déjà pas mal alignés. Les dents du piston sont 100% full métal. Les engrenages sont montés sur des roulements à billes : c’est bon pour la cadence et la réactivité, mais un peu plus fragile.
L’ensemble pneumatique est étanche, le « test de la seringue » est nickel.
Pour en terminer avec l’interne, le câblage est argenté, généralement appelé « basse résistance ». Par contre, le contacteur est classique : pas de microswitch, pas de mosfet, un simple chariot. C’est bête… c’est le détail qui aurait transformé une bonne réplique « moyen de gamme » en très bonne réplique de ce segment. Mais peut-être suis-je trop exigeant…

Ça tire ?

Bah oui, c’est le but. Bon, le moteur est faiblard ! Pour avoir une réactivité correcte, il faut utiliser de la 11,1v. L’interne est solide assez, il supportera le traitement. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’avec moteur un SHS high torque, ce serait bien mieux !
L’exemplaire que j’ai eu entre les mains tournait aux alentours des 340 fps à la 0,20. Avec ça, vous pourrez jouer partout. Et si vous souhaitez modifier la puissance, il vous faudra 40 secondes…

Le groupement est correct entre 40 et 50 mètres. Pour faire mieux, un bon joint hop-up (comme un Guarder transparent, excellent rapport qualité/prix) et vous gagnerez quelques mètres de portée effective… Pour aller encore plus loin, comme d’habitude, le kit classique bloc hop-up cnc et canon de précision ajoutera les quelques pas qui font la différence…

Conclusion

Alors… bien ? Bien ! En trois ans, la qualité de la peinture et de l’interne de la gearbox se sont améliorés. Le changement rapide de ressort est identique, mais pourquoi changer une équipe qui gagne ? Le look de HK416D, hem, d’évolution allemande de M4 est sympa. Il n’y a pas de marquages RS, donc, collectionneurs invétérés, passez votre chemin et allez voir du côté de chez Umarex.

Pour les autres, vous aurez une réplique à priori, solide, à la mécanique classique et éprouvée. Vous pourrez l’utiliser telle quelle, elle vous servira correctement. Vous pouvez aussi en faire un monstre, la quantité de pièces sur le marché vous permettra d’en faire ce que vous voulez.

Les plus

  • Externe solide, bonne peinture.
  • Gearbox équipée correctement.
  • « Enter and convert », système de changement de ressort très rapide.
  • C’est de l’AR-15 like, mais pas un M4 classique.

Les moins

  • Pas d’o-ring sur le nozzle.
  • Un mosfet, ça aurait été bien.
  • Pas de marquages, mais ça dépend de vos goûts.

2 réponses à “L’invasion E&C”

  1. Attention avec la 11,1v, c’est pas parce que c’est costaud que c’est utilisable en 11,1v, la preuve, tu a du rattrapage de piston visible sur ta 10 ieme dent en partant de la plus grosse.

    11,1v + faible puissance en full = Short stroke minimum obligatoire. Rien à voir avec la « résistance » des pièces, uniquement de l’ajustement à faire.

    Pour le point négatif, le fait qu’il n’y est pas de O ring sur le nozzle c’est uniquement pour l’étanchéité pas vrai ? Donc pour mesuré l’étanchéité on fait quoi ? Passage Chrony ! Dans ta review tu n’indique pas (j’ai pas vue en tous cas) sur 10 tirs par exemple les écarts de puissance ! Si c’est minime, le fait qu’il n’y est pas de O-ring sur le nozzle n’y changera rien et montre que la réplique est étanche sans et donc il ne s’agit pas en soit d’un point négatif (a mon sens). A l’inverse, si tu a 10 fps d’écarts par exemple et bien oui, un O-ring sur le nozzle pourrait aider.

    Voilà, no offense j’adore ton site et tes review !

    Répondre

    1. Erling Halfdansson 31 mai 2019 à 9 h 47 min

      Hello,

      Y’a pas d’offense, j’accepte sans problème les remarques constructives. Je suis tout à fait d’accord avec toi : une config rapide avec une faible puissance bénéficie toujours à la fiabilité de la réplique. Par contre, tu as du rêver les traces de rattrapage de piston, j’ai démonté la réplique avant de l’avoir essayée 😉 .

      Tu as raison, donner la valeur de dix tirs serait un plus dans la review. J’y penserai à l’avenir. Concernant l’o-ring, tu peux avoir une bonne régularité sans avoir une étanchéité parfaite. Mais, pour la beauté de la chose, je préfère avoir une partie pneumatique le plus étanche possible. On ne me refera pas !

      Bye,

      Erling.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *