Catégories
Non classé

Chargeurs CO2 Stark Arms et fiabilité…

Cet article sera plein de ressentiments et d’injures. Il sera aussi subjectif et probablement injuste. Si cela vous dérange, fuyez !

Chose promise, chose due. Lors de notre papier sur Rock Avalanche du Cœur, je vous avais promis un article « coup de gueule » sur VFC. Hé oui ! Vos putains d’économie de bout de chandelle m’ont coûté une partie de CQB nocturne. Bordel ! Comment peut-on oser vendre des GBB à 205 €, des chargeurs CO2 à 35 €, avec des détails de merde qui vont vous pourrir la vie ? Parce que, voyez-vous, votre daube : on l’utilise !

C’est pourtant pas compliqué. Vous nous pondez de super chargeurs, ils sont en zouli métal bien solide. Avec une de saloperie de vis de serrage des sparclettes CO2 en… plastoc ! SERIOUSLY ? En putain de polymère de merde, tellement tendre qu’en les regardant de trop près, on le déforme ! Tellement doux qu’un prématuré pourrait s’en servir comme chewing-gum ! C’est physique, vous savez : lorsqu’une matière fragile frotte et force contre un truc plus dur, elle finit par prendre cher. Si, si, j’vous jure. D’ailleurs, c’est fou : les nouvelles répliques Stark Arms sont livrées avec une vis de serrage de spare. Livrer une métallique dès le départ, ça vous viendrait pas à l’esprit ?

Parce que, bien sûr, règle universelle de la customisation oblige, on peut trouver, en cherchant bien, avec beaucoup de chance, une amélioration à cette minable pièce en spaghetti trop cuit. Réalisé en bon vieux métal bien solide. Bah wai. Je ne m’étendrai pas sur les 8 € pièce que ça coûte (à ce prix, J’ai plus l’impression que c’est le vendeur qui s’est étendu sur moi…). Je ne dois donc plus prendre un soin infini pour serrer les capsules de CO2, en priant pour ne pas visser de traviole, réduisant par là même la durée de vie du filet.

Ben voilà, vous dites-vous. Le vieux râleur s’est fait mettre de 24 € hors frais de port et va la fermer, maintenant. Ben non parce que y’a pas QUE les vis qui lâchent. Ce serait trop simple. Y’a le fichu joint plat qui se trouve dans la partie supérieure du chargeur. Après, quoi, 7 à 10 sparclettes de CO2 ? Comme je vous le dis. Pas solide, le bouzin. Ça me gonfle tellement que je ne trouve plus d’injures pour décrire l’inefficacité de ce bout de prépuce de Cthulhu. Pour le trouver en spare, je vous conseille de vous lever tôt. Le problème semble connu puisque, dans les nouvelles répliques Stark Arms, un second est livré. Mais toujours la même merde ! Après un très simple calcul, ça signifie que je votre chargeur a une durée de vie de maximum 20 sparclettes. Au tarif des chargeurs, c’est un consommable plutôt cher…

Pour le moment, j’ai remplacé les joints par des orings de 11 mm avec un tore de 2 mm. Ça semble tenir, ça ne coûte presque rien et j’en aurai en permanence dans ma boite à outils de terrain.

Voilà voilà… Le coup de gueule passé, je tiens tout de même à dire que le S17 de chez Stark Arms, c’est de la bonne came ! Allez, tschüss !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *